DSC_3293j

Un jour, pendant la sieste de Charlie, mes yeux se posent sur un bocal à confiture rempli de ballons de baudruche. Idée lumineuse : je me dis : "Tiens, je vais tous les gonfler ! Quand Charlie se réveillera il sera fou de joie !"

En l'occurrence j'ai refilé le sale boulot à Rodolphe :

Leni : "Je vais aller chercher la pompe à velo, ça ira plus vite"

Rodolphe : "Ok"

Leni : "Oh flute, y'a pas d'embout !"

Il m'a regardé galérer 5 minutes avec ma pompe et mes ballons... puis...

Rodolphe : "Fait voir tes ballons, ça ira bien plus vite à la bouche, regarde, en deux bouffées ils sont gonflés."

C'est là que je me suis esquivée... (Oui mais moi vous voyez, je suis asthmatique alors je peux pas, na !)

Pour finir Charlie a plus ou moins ignoré mes (nos) ballons... mais Rosie a adoré ! Une bonne heure passée à les attraper avec les pieds avec les mains, à les patouiller, lécher, taper, pousser... que du bonheur !

Petit conseil : Parquez vos ballons. (Dans un lit, un parc, entre 2 meubles...) Ça évite qu'ils se fassent la malle dans tous les sens, et puis c'est la concentration de ballons qui rend le truc rigolo.

Enfin, comme la fabrique de crevette cite toujours ses sources : les ballons viennent de... Heu... ben je sais plus. Mais d'un autre côté des ballons c'est pas ce qu'il y a de plus difficile à trouver, c'est l'intérêt de la chose.  Vous devriez en trouver au magasin de jouets du coin (Euh, ça existe encore ça ?) ou au supermarché le plus proche. Mais si vous insistez vraiment, des ballons, y'en a aussi chez le lutin rouge. (Y'a tout chez le lutin rouge et puis le nom me plait)

Idée lecture pour clôturer la journée en beauté (et calmer tout le monde) :

Un_amour_de_ballon

Un amour de ballon - Komako Sakaï - Le même, moins grand, moins cartonné et donc moins cher, c'est ici

Le marchand a donné un ballon à Akiko. Les ballons sont faits pour s’envoler. C’est pour ça qu’on leur met une ficelle. Chaque fois qu’Akiko lâche la ficelle, le ballon monte au plafond. Heureusement, maman a une idée formidable: elle attache une cuiller à l’extrémité de la ficelle. Maintenant, le ballon flotte. Il est juste à la hauteur d’Akiko. Alors elle l’emporte au jardin, cueille des fleurs pour lui et lui propose du thé. Ce que voudrait Akiko, c’est dîner avec le ballon, dormir avec le ballon, et qu’il reste toujours avec elle. Mais les ballons sont faits pour s’envoler. Alors comment faire pour ne pas être triste? Une merveille d’intimisme et de délicatesse venue du Japon.

Un livre avec de belles illustrations, que l'on peut lire dès tout petit et même après. Une fin ouverte, qui invite à discuter, inventer, rêver... (Merci Luce de me l'avoir conseillé !)

Remerciements au paquet de ballons qui a permis d'amuser ma toute p'tite pote de 8 mois pendant un temps non négligeable pour son age, de faire de belles photos colorées et enfin de produire un article certes futile et quasi inutile mais salvateur pour ce blog de plus en plus déserté.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...