Ca y est on a (enfin) pris notre rythme :

- A 11h30 je quitte l'école direction la crèche ou je retrouve un petit Charlie qui, maintenant, n'a plus les yeux tous rouges d'avoir pleuré toute la matinée (même que des fois il est en train de se marrer avec une des "grandes" de la crèche qui lui tourne autour)
- On se rend tous les 2 dans la pièce du médecin référent de la crèche qui nous prête ce petit endroit rien que pour nous... sympa !
- Le Chacha affamé se rempli de lait, fait des pauses pour me regarder et me faire de grands sourires, se tortille de plaisir... on recharge tous les 2 les batteries pour l'après-midi. C'est trop chouette.
- On retourne tous les 2 retrouver les autres de la crèche. Je rend mon Chacha plein de lait à une des gentilles dames. Il ne pleure pas, au contraire, il est tout ragaillardi. Je lui souhaite une bonne après-midi "Amuse-toi bien, je reviens ce soir d'accord ?" et à chaque coup il me fait un grand sourire en réponse. Je lui fait un p'tit bisou sur sa p'tite main et il me regarde partir sans aucun soucis.
- Je vais manger et je retourne à l'école, regonflée à bloc pour affronter mes 10 p'tits monstres.

En conclusion : Non, La double séparation quotidienne n'est pas difficile à gérer, au contraire, ça nous redonne la pèche pour finir la journée.

Au fait : pour la tétine on a dit ok aux gentilles dames de la crèche... ça n'a pas du tout été la solution miracle, Charlie pleurait autant, voire encore plus qu'avant. Et puis sans qu'on sache pourquoi, du jour au lendemain, il s'est mis à aimer la crèche et à rigoler au lieu de pleurer.

IMG_4966

Je vous ai bien eu, hein ?